En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.FERMER  x
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.FERMER  x
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Actualité informatique
Test comparatif matériel informatique
Jeux vidéo
Astuces informatique
Vidéo
Télécharger
Services en ligne
Forum informatique
01Business
Applis, logiciels
Produits
Télécoms
Sécurité
Culture, médias
Politique, droits
Technos
Buzz, société
Jeux
Science, recherche

Blackberry 10 ne pourra pas sauver la peau de RIM, estime un analyste anglais

Alors que Blackberry 10, la nouvelle plateforme de RIM, n’est même pas encore lancé, un analyste du cabinet anglais Ovum estime que la partie est perdue d’avance.

laisser un avis
L’avis a le mérite d’être clair. « La gloire d’antan [de RIM] est bel et bien passée. Ce n’est plus qu’une question de temps avant que [la société] n’atteigne sa fin naturelle. » On a presque envie d’appeler les pompes funèbres. La personne qui s’exprime ainsi est Jan Dawson, analyste en chef en charge des télécoms chez le cabinet Ovum. Selon lui, le lancement de Blackberry 10 ne pourra pas – on l’a bien compris – empêcher la chute finale du constructeur canadien. Et cela pour plusieurs raisons.
L’analyste estime que le nouveau système Blackberry 10, tel qu’il a été présenté pour le moment, est surtout destiné aux 80 millions d’utilisateurs Blackberry existants, mais ne parviendra pas à convaincre les utilisateurs non-Blackberry. « Les fonctionnalités que RIM met en avant est le multitâche, la productivité, l’email, la gestion des contacts, l’agenda, etc., plutôt que le jeu, les médias ou le social », souligne M. Dawson. Les utilisateurs professionnels devraient donc être ravis, mais capter le consommateur particulier sera difficile : les applications, la boutique applicative et l’écosystème ne seront pas suffisamment attractifs.
Conséquence: RIM vivra un petit sursaut commercial, mais ne pourra pas atteindre les succès d’antan, lorsqu’il vendait 12 à 15 millions de terminaux par trimestre. N’ayant pas de dettes et disposant d’une confortable base d’utilisateurs, RIM vivra donc une mort longue, qui s’étalera sur « plusieurs années ». Préparez la mise en bière.

Pour aller plus loin :

La note de blog de Jan Dawson.

envoyer
par mail
imprimer
l'article
@01net sur
à lire aussi
SUR LES MÊMES THÈMES
Mobile: grosse mise à jour du système d'exploitation BlackBerry 10
Zapping Techno 2/10 : retour sur Février 2013
Le groupe PSA équipe ses salariés de 10000 smartphones Blackberry Z10
La sécurité de Blackberry 10 approuvée par l’Otan et le gouvernement allemand
BlackBerry licencie 250 salariés de son siège social
Quels sont les OS mobiles préférés des développeurs ?
BlackBerry toujours à la peine malgré ses nouveaux smartphones
BlackBerry sécurise les mobiles Android et iOS des salariés
BlackBerry Q10 et Q5 : découvrez deux smartphones qui fêtent le retour du clavier
Nouvelles versions de l'appli PagesJaunes pour Windows Phone 8 et Blackberry 10
BlackBerry 10 n'est pas (encore) jugé apte au service de sa Majesté (MAJ)
Après Orange, le BlackBerry Z10 arrive chez Bouygues Telecom
BlackBerry : BB10 va être compatible avec Android 4.1
Les prix plancher des applications Blackberry World baissent de 10 cents
RIM lance BlackBerry Enterprise Service 10 pour gérer les flottes de terminaux
Honor 3C, TV 4K Panasonic, GPS Garmin... le top des tests de la semaine
Achats de Noël : les cybermarchands ont pensé aux retardataires, nous aussi !
Comparatif : les meilleurs smartphones pas chers
Les 10 cadeaux de Noël à éviter (ou à offrir à son pire ennemi)