En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.FERMER  x
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.FERMER  x
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Actualité informatique
Test comparatif matériel informatique
Jeux vidéo
Astuces informatique
Vidéo
Télécharger
Services en ligne
Forum informatique
01Business
Applis, logiciels
Produits
Télécoms
Sécurité
Culture, médias
Politique, droits
Technos
Buzz, société
Jeux
Science, recherche

Une pétition veut "libérer" les données de la Sécurité sociale

Une pétition réclame que la manne des informations (tarifs, efficacité des soins) détenues par l'Assurance maladie, soit accessible sans restriction.

laisser un avis
agrandir la photo
« Nous défendons la position qu’un partage plus large des données sur le système de soins améliorerait la transparence sur son fonctionnement et ses performances » expliquent les auteurs de la pétition intitulée de manière provoquante "Libérez les données de santé". Celle-ci est issue de l'initiative Transparence Santé qui rassemble des journalistes, des représentants d’usagers de santé, des assureurs, des chercheurs ou encore des consultants.
Cet appel se fonde sur les difficultés avérées pour accéder à ces informations : « Ces données qui composent le paysage de l’offre sanitaire sont aujourd’hui quasi inaccessibles aux acteurs du secteur souhaitant informer les usagers ». Sont concernés, les tarifs des professionnels, des hôpitaux, les informations relatives à la qualité et à la consommation des soins, l'efficacité des médicaments ou la qualité de la prescription
Le président de l'UFC-Que Choisir appelle sur son blog le public à soutenir, comme lui, cette pétition. Alain Bazot rappelle ainsi que l'association a dû « engager d’importants frais pour aspirer les données sur le site AMELI quant à l’offre et aux tarifs des médecins en France, faute de pouvoir les obtenir directement et simplement auprès de l’Assurance Maladie ». Le site Fourmi Santé a même dû fermer, à l'automne 2012, son comparateur de tarifs médicaux après avoir été mis en demeure par l'Assurance maladie.

Inquiétude quant à la position du ministère de la Santé.

La pétition lance ce débat public, à l'heure où les français sont préoccupés par l'accès à des soins de qualité et par la hausse des dépassements d'honoraires restant à leur charge.
Les auteurs s'inquiètent aussi de la position de la ministre de la Santé, Marisol Touraine, qui a déclaré en octobre 2012, « qu'il était du ressort des pouvoirs publics de rassembler les informations sur le système de soin pour les rendre plus accessibles et plus transparentes ».
Cete volonté est, pour les auteurs de la pétition, en contradiction avec celle du gouvernement de généraliser l'ouverture et la gratuité des données détenues par les administraions d'Etat. Nul doute aussi que le soutien public de professionnels de santé (médecins en tête) faciliterait les répercussions de cette appel dans le débat public.
envoyer
par mail
imprimer
l'article
@01net sur
à lire aussi
SUR LES MÊMES THÈMES
Open data : la France change de tempo
Grand Paris Express, le premier métro 100 % open data
L’open data pourrait enterrer la hache de guerre entre taxis et VTC
La protection de la vie privée s'immisce dans le débat sur l’open data
Open data : libérer les données, mais pour quoi faire ?
01 replay : Les enjeux de la Conférence de Paris sur l'open data
Marylise Lebranchu : « L’Open Data est une opportunité unique »
Open data : Bpifrance, première banque française à ouvrir ses données
Municipales : NKM veut faire de Paris la capitale de l'open et du big data
Pôle emploi fait sa révolution numérique
Dossier médical personnel : la facture du fiasco s'alourdit
Données publiques : le portail gouvernemental fait sa mue
Libérer (enfin) les données publiques et faciliter leur réutilisation
Open data : un guide pratique pour tous les ministres
Les ministères priés par Matignon d'ouvrir leurs données publiques
Capgemini réalise une application mobile pour le transport intermodal du Grand Nancy
Bruxelles entend faciliter l’ouverture des données publiques
Open data : Strasbourg met en ligne 64 bases de données d'intérêt local
L’État va ouvrir le débat sur l’exploitation des données publiques de santé
Les SMS sont utiles à la prise de médicaments par les malades