En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.FERMER  x
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.FERMER  x
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Actualité informatique
Test comparatif matériel informatique
Jeux vidéo
Astuces informatique
Vidéo
Télécharger
Services en ligne
Forum informatique
01Business
Applis, logiciels
Produits
Télécoms
Sécurité
Culture, médias
Politique, droits
Technos
Buzz, société
Jeux
Business

Affaire Megaupload : la procédure pourrait être reconnue illégale

En ne donnant qu’une vision parcellaire de la situation, les agences américaines ont trompé la justice américaine, qui ne pouvait dès lors que se fourvoyer. C’est la position que les avocats de Kim Dotcom mettent en avant dernièrement, documents à l’appui.

laisser un avis
Il aura fallu un gros mois pour que les avocats de Kim Dotcom tirent parti des informations rendues publiques à la fin du mois de novembre dernier dans l’affaire Megaupload. Nous nous en faisions écho de ces données que Kim Dotcom qualifiait de « super jackpot ».

Résumé des épisodes précédents

Ces documents, rendus publics à la demande de l’Electronic Frontier Foundation, révélaient que le gouvernement américain et ses agences impliquées n’avaient communiqué qu’une partie des informations pour obtenir le droit d’agir contre le service de partage de Kim Dotcom.


L’argumentaire du FBI indiquait en effet que Megaupload avait sciemment maintenu des fichiers illégaux en ligne alors même qu’il avait été averti de leur existence deux ans plus tôt. Ce que le FBI omettait alors de préciser à la justice américaine, c’est que les agents américains avaient expressément demandé à la société de Kim Dotcom de les conserver en l’état. Dans un premier temps pour ne pas alerter la société visée, NinjaVideo. Puis, dans un second temps, pour ne pas entraver le bon fonctionnement de la procédure.

Deux ans plus tard, le FBI se servait du fait que ces fichiers étaient encore en ligne pour justifier devant la cour de justice du district est de Virginie la nécessité d’une opération visant à saisir les contenus des serveurs et à fermer la totalité du service de stockage en ligne.

Données tronquées

Selon le site spécialisé Torrentfreak, les représentants en justice de Megaupload viennent de soumettre à la cour un argument afin que le mandat de perquisition utilisé par le gouvernement américain soit reconnu illégal. Pour les avocats de Kim Dotcom, les représentants du gouvernement ont délibérément fait en sorte que la cour se fourvoie et leur donne un mandat.
Les avocats du service de stockage et de partage en ligne demandent à ce que ce point soit abordé au cours d’une audience prochaine.

Une audience pour changer la donne

Si le mandat à l’origine de la saisie d’informations chez Kim Dotcom et de la fermeture du service Megaupload est jugé illégal, c’est toute la procédure qui risque de s’effondrer, remettant en cause toute l’action du FBI.
De là à imaginer le retour de Megaupload, il y a un pas, qu’il ne sera pas nécessaire de franchir, puisque Kim Dotcom a déjà officiellement présenté et annoncé son successeur Mega, qui devrait être lancé dans une quinzaine de jours. En revanche, cela impliquerait que tous les utilisateurs pourraient récupérer leurs données.

Kim Dotcom outré

Selon Torrentfreak, Kim Dotcom s’est déclaré « furieux » de ce qui s’est passé. « Une entreprise légale a été détruite. 220 emplois ont été détruits. Tous les biens saisis sans même une audience en justice. Des millions d’utilisateurs privés d’accès à leurs données légales. Des forces antiterroristes qui arrêtent des nerds non violents. Des agences de renseignement qui écoutent nos communications illégalement. La Maison Blanche, un Premier ministre, deux gouvernements qui violent nos droits. », commentait-il outré.
Source :
Torrentfreak

Filing de Megaupload devant la cour de Virginie
envoyer
par mail
imprimer
l'article
@01net sur
à lire aussi
SUR LES MÊMES THÈMES
Megaupload : le mandat de perquisition chez Kim Dotcom, finalement jugé légal
Données Megaupload effacées : Kim Dotcom prépare une action en justice
Kim Dotcom, accueilli par la Nouvelle Zélande pour mieux être arrêté et extradé ?
L'usage personnel et intensif de l'Internet au travail reste une faute
Un des co-fondateurs de The Pirate Bay voit son emprisonnement prolongé
Affaire Dieudonné, Fleur Pellerin rappelle que le racisme en ligne est condamnable
La géolocalisation de mobile par la police sera encadrée par la loi en 2014
Zapping Techno 1/10 : retour sur Janvier 2013
Guerre des brevets : Apple l’emporte face à Samsung en Corée du Sud
Phone Apps #29 : Waze, Moovit, Mega, DarkLings, DrumPad24 et eDJing
Le contrôleur imposé à Apple dans l’affaire des ebooks lui coûte trop cher
Le PDG d'Orange va demander l'annulation de sa mise en examen
Données privées: Google "pactise" avec 38 Etats américains en payant une amende
Silk Road, le super marché de la drogue ouvre à nouveau ses portes sur le Net
La géolocalisation de suspects par la police doit être encadrée par un juge
Kim Dotcom précise son programme politique et mise sur le tout numérique
Tor : le fondateur d'un site clandestin de drogue arrêté aux Etats-Unis
Kim Dotcom quitte Mega pour se concentrer sur son avenir… et Megabox
Facebook : 20 millions de dollars à payer pour usage litigieux de données privées
Les autorités américaines cherchent à comprendre Bitcoin et son univers