En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.FERMER  x
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.FERMER  x
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Actualité informatique
Test comparatif matériel informatique
Jeux vidéo
Astuces informatique
Vidéo
Télécharger
Services en ligne
Forum informatique
01Business
Applis, logiciels
Produits
Télécoms
Sécurité
Culture, médias
Politique, droits
Technos
Buzz, société
Jeux
Science, recherche

Instagram coupe le cordon avec Twitter

Le service de partage de photos Instagram a désactivé son intégration avec Twitter Cards, pour diriger les utilisateurs vers sa propre plateforme.

laisser un avis
Entre Instagram et Twitter, il y a de plus en plus de l’eau dans le gaz. Racheté par Facebook en avril 2012, le service de partage de photos, vient de désactiver volontairement son intégration avec Twitter Cards, une fonctionnalité qui permet, entre autres, d’afficher un contenu multimedia directement dans un tweet, à l’instar d’une vidéo You Tube que l’on intègre dans un blog. Le but de la manœuvre étant, pour Instagram, de doper l’audience de sa propre plateforme.
En début de semaine, des utilisateurs Twitter s’étaient plaint que des images provenant d’Instagram apparaissaient brouillées ou déformées. Depuis son compte officiel, Twitter a expliqué que « cela dû au fait qu'Instagram désactive l'intégration des Twitter Cards ». Hier, 5 décembre, le fondateur d’Instagram Kevin Systrom a confirmé ce petit divorce à l’occasion de la conférence LeWeb’12. Pour lui, le but de cette « évolution » est clairement de « diriger les utilisateurs d'Instagram directement sur le site Instagram ».

Pour le bien des utilisateurs ?

Evidemment, la raison invoquée est le confort des utilisateurs. « Nous travaillons actuellement pour faire en sorte d'offrir aux utilisateurs d'Instagram le meilleur service. Il y a quelques mois, nous avions accepté les Twitter Cards parce que notre présence sur le web était minime », a expliqué M. Systrom dans une déclaration diffusée par son groupe. « Depuis, nous avons fait évoluer notre plateforme afin que les utilisateurs puissent directement réagir à des contenus Instagram via des likes, des commentaires et des mots-clés, et à présent nous pensons que la meilleure chose pour nous est de tout rediriger » vers la plateforme initiale.
Mais le confort des utilisateurs n’est qu’un prétexte. En réalité, ce qui se trame est un bras de fer entre les deux plateformes. Twitter Cards est un service pratique, mais il incite les utilisateurs à rester sur Twitter. Ce qui n’est plus du goût d’Instagram qui, depuis novembre dernier, a pignon sur le web et souhaite que ses abonnés restent chez lui, dans la perspective d’une monétisation du service par la publicité. Business is business.  
envoyer
par mail
imprimer
l'article
@01net sur
à lire aussi
SUR LES MÊMES THÈMES
Bosch prend enfin Internet au sérieux
Twitter, ou l’oiseau qui veut se faire aussi gros que Facebook ?
Facebook assure protéger votre vie privée pour mieux gagner votre confiance
Twitter, un véritable outil d’informations et de veille pour les professionnels
La double vie des politiques sur Twitter
Cloud : Apple est le bon élève vert, Twitter et Amazon portent le bonnet d’âne
Pour John Carmack, Facebook a ce qu’il faut pour développer la réalité virtuelle
Drones Facebook contre ballons Google : la bataille de l'Internet du ciel (Vidéo)
Facebook rachèterait un fabricant de drones pré-orbitaux
Biz Stone: « en quelques jours, Jelly a attiré plus de monde que Twitter en un an »
WhatsApp racheté par Facebook : ce qu'il faut savoir
Les 5 raisons pour lesquelles WhatsApp vaut bien 19 milliards de dollars
Ironie du sort : en 2009, Facebook a refusé d’embaucher le cofondateur de WhatsApp
Mark Zuckerberg : « WhatsApp va dépasser la barre du milliard d'utilisateurs »
Phone Apps #39 : Paper, Flappy Birds, Swiftkey Note
Twitter n'a toujours pas dégagé un dollar de bénéfice
Les bastions informatiques, boulets ruineux de la modernisation de l’entreprise
Gap recrute sur Facebook
Facebook supervise toute sa consommation énergétique à partir d'un seul écran
Laurent Solly (Facebook) : « La force de frappe de Facebook au service de l’emploi »