En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.FERMER  x
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.FERMER  x
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Actualité informatique
Test comparatif matériel informatique
Jeux vidéo
Astuces informatique
Vidéo
Télécharger
Services en ligne
Forum informatique
01Business
Applis, logiciels
Produits
Télécoms
Sécurité
Culture, médias
Politique, droits
Technos
Buzz, société
Jeux
Science, recherche

Des salariés sous contrôle ou sous surveillance ?

Grâce aux nouvelles technologies, les entreprises exercent un contrôle accru sur leurs salariés. Quelles sont les limites de ces pratiques ?

laisser un avis
Julien, 25 ans est webmaster. Du matin au soir, il laisse des traces accessibles aux services généraux ou informatiques. Ses allées et venues sont contrôlées pour assurer la sécurité physique de l’entreprise. Et ses mails et sa navigation Web pour garantir la sécurité informatique de la société. Le problème, c’est que ces outils de contrôle peuvent être aussi utilisés potentiellement pour le surveiller. C’est pour cette raison que les salariés doivent être informés de la mise en place de dispositifs comme les caméras de vidéosurveillance.
Mais, il existe un droit à la vie privée. A condition qu’elle soit résiduelle. Pour Maître Barbry, avocat spécialisé dans les nouvelles technologies au cabinet Alain Bensoussan, « on considère que la vie privée résiduelle c’est quelque chose qui doit être limité en termes de volumes, de nombre d’éléments reçus ou stockés, quelques mails ou appels téléphoniques mais ça ne peut évidemment pas être toute la journée. » Autre limite, on doit identifier ses documents privés. « Je vais pouvoir utiliser ces outils professionnels pour en faire un usage privé, mais il faudra que ces éléments soient identifiables avec un mot et la plupart des entreprises utilisent le mot privé comme discriminant. », ajoute Maître Barbry. Il faut donc indiquer le mot « privé » ou « personnel » dans l’objet d’un mail ou dans le titre d’un dossier. L’employeur a le droit d’y accéder avec l’accord et en présence du salarié. Mais il peut y accéder en son absence en cas de risque pour l’entreprise.
Pour la CGT, cette surveillance accrue sert aussi à mettre davantage de pression pour augmenter la productivité. C'est ce que pointe Ghislaine Hoareau, conseillère juriste à la CGT : « On considère que, la plupart du temps, ça n’est justifié que par la volonté de chasse au temps mort, d’intensifier encore plus le temps de travail qui l’est déjà beaucoup et aussi de récolter des éléments concernant les salariés pour se retourner contre eux quand on veut s’en débarrasser ».
Récolter des informations contre les salariés, les entreprises s’en défendent. En tous cas, ce contrôle accru crée un vrai malaise. En 2011, la Cnil a enregistré une hausse de 60 % des plaintes de salariés concernant la cybersurveillance en entreprise.
Voir le dossier complet de Valérie Quelier dans le Micro-Hebdo n° 755
agrandir la photo
envoyer
par mail
imprimer
l'article

Newsletter 01net. Forum & astuces

@01net sur
à lire aussi
SUR LES MÊMES THÈMES
Le patron d'Alibaba s’impose dans le top 10 des milliardaires de la techno
Où on apprend grâce à des bars à hôtesses que Microsoft veut lancer un Amazon killer
Google fait machine arrière : le porno restera autorisé sur Blogger
Tim Cook : « la vie privée ne doit pas être sacrifiée pour lutter contre le terrorisme »
De Quoi J'me Mail, le show high-tech hebdo en vidéo !
Tesla Model S : une fonction cachée la « transforme » en voiture de James Bond !
Mais de quelle couleur est cette robe qui affole le Web ?
Vidéo : rayon laser, filet ou faucon... des armes pour lutter contre les drones
Fuite : les photos les plus précises jamais publiées du Galaxy S6
Chatter avec un commerçant depuis une recherche Google, c’est pour bientôt
Le patron de Facebook veut construire sa propre ville, « Zee-town »
Vidéo : sur les pistes de ski, restez connecté !
Vidéos : 8 des plus belles villes du monde filmées illégalement par des drones
Quand le patron de l’intelligence artificielle de Facebook se paie son homologue chez Google
T-Mobile publie une photo du Samsung Galaxy S6 Edge, à écran incurvé
Vidéo : des cahiers de coloriages connectés et des crayons de dessin 3D
Vidéo : découvrez Tomatan, le seul et unique robot distributeur de tomates
Vidéo : rester aussi longtemps qu'on veut sous la douche sans gaspiller l'eau
Vidéo : à Singapour, des drones pour vous servir au restaurant
Vidéo : quand Groland se moque des opérateurs mobiles, c'est sévère !