En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.FERMER  x
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.FERMER  x
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Actualité informatique
Test comparatif matériel informatique
Jeux vidéo
Astuces informatique
Vidéo
Télécharger
Services en ligne
Forum informatique
01Business
Applis, logiciels
Produits
Télécoms
Sécurité
Culture, médias
Politique, droits
Technos
Buzz, société
Jeux
Science, recherche

Orange va tester le futur ADSL : jusqu’à 100 Mbit/s en téléchargement

L’opérateur va lancer d’ici septembre prochain un test de liaison VDSL2, une amélioration de l’ADSL, qui permet des débits théoriques de 100 Mbit/s sur une courte distance.

laisser un avis
Selon le site communautaire Orangeinfo.fr, l’opérateur historique a envoyé des mails à certains de ses abonnés dans le but de trouver des volontaires pour réaliser un premier test grandeur nature de la norme VDSL2 d’ici septembre. Selon le blog The IT Circle, les deux zones d’expérimentations concernées sont l’Ile-de-France et Marseille. La LiveBox n’étant pas compatible VDSL2, les testeurs recevront une LiveBox Pro de dernière génération.
Cette technologie, successeur de l’ADSL, utilise également le fil de cuivre des lignes téléphoniques pour transmettre les données. Le VDSL2 a l’avantage de proposer les débits de la fibre optique sur une ligne téléphonique, et donc sans avoir à déployer de coûteux équipements, les investissements nécessaires étant dix fois inférieurs à ceux nécessités par la fibre optique. En effet, en réception, le VDSL2 permet d’atteindre jusqu’à 100 Mbit/s en théorie alors que l’ADSL est limité à 25 Mbit/s, mais sur quelques centaines de mètres seulement. En envoi de données, la différence est encore plus importante puisque le VDSL2 atteint 50 Mbit/s contre 1 Mbit/s pour l’ADSL.

Des débits importants si l'on est proche du central téléphonique

Pour avoir droit au VDSL2, il faudrait ne pas être très loin du DSLAM. Comme le montre le schéma ci-dessous, le débit en réception baisse très rapidement en fonction de la distance qui sépare l’usager du central téléphonique et à partir de 2 km de distance, le débit est identique à celui offert par l’ADSL. Cette technologie est donc très prometteuse, sauf qu’en ville, elle vient directement concurrencer la fibre optique. Vu les milliards d’euros d’investissements que les opérateurs ont consentis pour déployer la fibre optique en zone dense, ils n’auront aucun intérêt à déployer le VDSL2 dans les grandes villes déjà fibrées. Le VDSL2 sera donc plus certainement déployé dans les villes petites et moyennes.
Par ailleurs, l’Arcep n’a pas donné son feu vert au déploiement du VDSL2 en France.


Source/Auteur : Twtb via Wikipedia NL

envoyer
par mail
imprimer
l'article
@01net sur
à lire aussi
SUR LES MÊMES THÈMES
Orange met les professionnels au régime fibre
VDSL 2 apporte le haut débit fixe sous conditions strictes d'éligibilité
Le département des Hauts-de-Seine met en vente son réseau de fibre optique
Le VDSL2 étendu à toutes les lignes téléphoniques
Grand Talk : Stéphane Richard en direct du show Hello (vidéo replay)
01LIVE HEBDO #29 : Orange, Windows 10 et une farandole de smartphones (vidéo replay)
Robot, mobilité, Moocs… toutes les nouveautés pros d’Orange
Homepoint : le couteau suisse multimédia d'Orange (vidéo du jour)
Orange généralise l’autopartage chez ses salariés
Orange : Michaël Trabbia nommé directeur auprès de Stéphane Richard
Orange lance un site d’e-commerce aux Etats-Unis
Sosh lance le SoshPhone, un smartphone 4G à 169 €
Ramon Fernandez et Laurent Paillossot rejoignent Orange
Haut débit : le satellite à l’assaut des montagnes
Test du Hi d’Orange : la 4G à moins de 130 euros (vidéo)
Directeur général du Trésor, Ramon Fernandez devrait rejoindre Orange
Grand Talk : Frank Cadoret, DG exécutif de SFR (vidéo replay)
Orange : Stéphane Richard défend son bilan
Fragilisé, Stéphane Richard devrait malgré tout rester à la tête d'Orange
Free n’est pas inquiet d’une guerre des prix sur l’Internet fixe