En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.FERMER  x
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.FERMER  x
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Actualité informatique
Test comparatif matériel informatique
Jeux vidéo
Astuces informatique
Vidéo
Télécharger
Services en ligne
Forum informatique
01Business
Applis, logiciels
Produits
Télécoms
Sécurité
Culture, médias
Politique, droits
Technos
Buzz, société
Jeux
Science, recherche

Affaire Megaupload, Kim Dotcom libéré sous caution et privé de Net

laisser un avis
Après son arrestation en janvier 2012, le fondateur de Megaupload s’était vu refuser une libération sous caution car sa fortune, son réseau de connaissances à travers le monde, et ses multiples passeports lui auraient permis trop facilement de se soustraire à la justice. Il devait donc rester incarcéré jusqu’à ce que l’acte d’extradition vers les Etats-Unis soit complété, ce qui était prévu pour le 22 février. De plus, les enquêteurs néo-zélandais qui le décrivent comme « très désorganisé » dans sa relation à l’argent, ont acquis la certitude qu’il n’avait pas les moyens de fuir désormais. Même si le montant de la caution, inconnu à l’heure actuelle, doit être plutôt élevé.

Attendu à sa sortie de prison par de nombreux journalistes locaux, Kim Dotcom, qui a déclaré vouloir simplement « rentrer à la maison pour voir ses trois enfants et sa femme enceinte », est donc libre sous certaines conditions bien précises : il ne doit pas avoir accès à Internet, il ne devra pas s’éloigner de plus de 80 km de sa maison sauf cas d’urgence et aucun hélicoptère ne sera autorisé à se rendre sur sa propriété.
envoyer
par mail
imprimer
l'article
@01net sur
à lire aussi
SUR LES MÊMES THÈMES
Megaupload : le mandat de perquisition chez Kim Dotcom, finalement jugé légal
Kim Dotcom quitte Mega pour se concentrer sur son avenir… et Megabox
Les services secrets néozélandais ont utilisé PRISM pour faire tomber Megaupload
Megaupload : toutes les données des utilisateurs européens ont été effacées
L’examen de l’extradition de Kim Dotcom pourrait être repoussé jusqu'en avril 2014
Affaire Megaupload, une juge déclare qu'il y a eu « erreur judiciaire »
Kim Dotcom : les géants du Web violent un de ses brevets, il réclame leur aide
Megaupload : la défense de Kim Dotcom demande l’abandon de l’affaire faute de fond
Kim Dotcom n'est pas un pirate et dépense beaucoup sur iTunes...
Mega s’offre une version Web mobile en attendant son application dédiée
Kim Dotcom crée le buzz via Skype et n’ira « jamais en prison aux Etats-Unis »
Zapping Techno 1/10 : retour sur Janvier 2013
Phone Apps #29 : Waze, Moovit, Mega, DarkLings, DrumPad24 et eDJing
Kim Dotcom précise son programme politique et mise sur le tout numérique
Mega revendique quatre millions d'utilisateurs
Kim Dotcom crée un fonds d’investissements pour défendre la vie privée en ligne
Données Megaupload effacées : Kim Dotcom prépare une action en justice
Pour Kim Dotcom, pendant le séisme PRISM, le buzz continue
Mega consomme plus de bande passante que toute la Nouvelle Zélande
Pour tenter de survivre, RapidShare va couper 75% de ses effectifs