En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.FERMER  x
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.FERMER  x
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Actualité informatique
Test comparatif matériel informatique
Jeux vidéo
Astuces informatique
Vidéo
Télécharger
Services en ligne
Forum informatique
01Business
Applis, logiciels
Produits
Télécoms
Sécurité
Culture, médias
Politique, droits
Technos
Buzz, société
Jeux
Science, recherche

Facebook fermera ses portes le 15 mars... ou pas

Selon un article publié sur le site Weekly World News et largement repris en ligne ainsi que sur Facebook, surtout par les utilisateurs anglophones, le réseau social fermera ses portes le 15 mars prochain.

laisser un avis
C'est l'un des aspects amusants (ou consternants) du Web. Une information écrite dans un journal satirique en ligne, et visiblement peu crédible, peut se répandre et prendre corps plus sûrement que le fruit d'une enquête de longue haleine.
Ainsi, le 11 janvier 2012, alors que les rumeurs d’une introduction en bourse de Facebook commençaient à frémir avec insistance en ligne, le Weekly World News publiait un article indiquant que la décision de fermer les portes de Facebook avait été prise et que la disparition du plus gros réseau social mondial était planifiée pour le 15 mars prochain. 

Trop stressant

Avec force détails, conseils et réactions : « Je passais dix heures par jour sur Facebook, que vais-je faire de tout ce temps libre ? », l’article indique que Mark Zuckerberg s’est dit trop stressé par la gestion de son entreprise, à croire qu’il l’assure évidemment seul. Le fondateur de Facebook déclarait ainsi, dans une interview qu’on croit volontiers imaginée de toutes pièces, vouloir fermer Facebook en précisant : « Personnellement, je ne vois pas ce que ça change. »


Un gros panneau pour au moins 63 000 personnes

Les journalistes de Weekly World News sont même allés jusqu’à mettre en place une pétition pour demander à Mark Zuckerberg et à l’équipe dirigeante de Facebook de revenir sur cette décision. Une pétition qui a été signée par plus de 63 000 personnes…
63 000 personnes qui auraient dû avoir la puce à l’oreille en constatant que Weekly World News s’est fait une spécialité, comme le journal News of The World (Infos du monde, en France) en son temps, de publier à tout va des histoires délirantes et déridantes, à consommer sans modération mais au second degré. Ainsi, en Une du site, on apprend que pour la Saint-Valentin, une biche et un bélier auront le plaisir de se marier. On découvre aussi avec intérêt que le Nigeria n’héberge pas que des spammeurs mais également des êtres mi-humains mi-moutons… L’un d’entre eux étant né dans une clinique vétérinaire le 22 janvier dernier.
Autrement dit, rassurons-nous, tant que les biches, les boucs, les êtres mi-humains mi-moutons et les autres iront sur Facebook, le site de Mark Zuckerberg n’est pas près de fermer.
envoyer
par mail
imprimer
l'article
@01net sur
à lire aussi
SUR LES MÊMES THÈMES
Tout sur l'ultra HD : 01netTV vous répond (vidéo)
Le patron de PayPal passe chez Facebook
Facebook lance son réseau publicitaire mobile
Facebook assure protéger votre vie privée pour mieux gagner votre confiance
Cloud : Apple est le bon élève vert, Twitter et Amazon portent le bonnet d’âne
Pour John Carmack, Facebook a ce qu’il faut pour développer la réalité virtuelle
Drones Facebook contre ballons Google : la bataille de l'Internet du ciel (Vidéo)
Facebook rachèterait un fabricant de drones pré-orbitaux
WhatsApp racheté par Facebook : ce qu'il faut savoir
Les 5 raisons pour lesquelles WhatsApp vaut bien 19 milliards de dollars
Ironie du sort : en 2009, Facebook a refusé d’embaucher le cofondateur de WhatsApp
Mark Zuckerberg : « WhatsApp va dépasser la barre du milliard d'utilisateurs »
Phone Apps #39 : Paper, Flappy Birds, Swiftkey Note
Bosch prend enfin Internet au sérieux
Twitter, ou l’oiseau qui veut se faire aussi gros que Facebook ?
Les bastions informatiques, boulets ruineux de la modernisation de l’entreprise
Gap recrute sur Facebook
Le FBI fait fermer trois sites de poker outre-Atlantique
AOL va faire ses adieux à la France