En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.FERMER  x
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.FERMER  x
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Actualité informatique
Test comparatif matériel informatique
Jeux vidéo
Astuces informatique
Vidéo
Télécharger
Services en ligne
Forum informatique
01Business
Applis, logiciels
Produits
Télécoms
Sécurité
Culture, médias
Politique, droits
Technos
Buzz, société
Jeux
Science, recherche

Facebook franchit le cap des 500 millions de membres (MAJ)

C'est fait. Le numéro 1 des réseaux sociaux dit désormais comptabiliser plus d'un demi-milliard d'utilisateurs actifs. Et leur permet de lire des histoires via une application spéciale.

laisser un avis

Mise à jour le 22 juillet 2010

agrandir la photo

Hier, mercredi 21 juillet, Facebook a annoncé avoir franchi le cap des 500 millions d'utilisateurs actifs. Une belle progression pour un site qui compte un peu plus de six ans d'existence. « C'est un seuil important pour tous ceux qui nous ont aidés à diffuser Facebook à travers le monde. Maintenant, beaucoup plus de gens ont l'opportunité de rester connectés avec ceux qui comptent pour eux », a déclaré sur le blog de la société son fondateur Mark Zuckerberg. Dans une vidéo accompagnant le post, le fondateur de Facebook poursuit : « Un demi-milliard, c'est un joli chiffre, mais ce ne sont pas les chiffres qui comptent. Ce qui est important, ce sont toutes les histoires que vous nous racontez sur l'impact qu'ont vos connexions sur votre vie. »

Pour cette occasion, le réseau social lance donc Facebook Stories, une application sur laquelle les internautes peuvent lire les histoires qu'ont vécues des membres grâce à Facebook. Présentée sous la forme d'un atlas, Facebook Stories géolocalise les souvenirs racontés par ses utilisateurs. Un onglet permet aussi de faire une sélection des anecdotes par thèmes : amour, catastrophes naturelles, célébrités, sports, communautés, etc.

Le réseau social n'a pas clos son appel à contribution. Les internautes peuvent encore raconter leur histoire avec Facebook sur la même application.

D'après le cabinet de veille O'Reilly Radar, les utilisateurs de Facebook seraient principalement localisés aux Etats-Unis, en Europe et en Asie où le réseau social détient respectivement 32,5 %, 27,5 % et 17,1 % de parts de marché.

Première publication le 20 juillet 2010
Pour fêter 500 millions de membres, Facebook cherche des histoires
Malgré les suicides virtuels, les appels aux désinscriptions massives ou les polémiques, rien ne semble pouvoir stopper pour l'instant la progression de Facebook. Le réseau social devrait annoncer cette semaine du 19 juillet avoir atteint la barre des 500 millions de membres. Autrement dit, l'équivalent de 8 % de la population mondiale (estimée à 6,8 milliards d'individus) serait connecté à ce réseau géant. La société de Mark Zuckerberg entend bien fêter l'événement avec ses utilisateurs.
Dans une interview accordée à All Things Digital (Wall Street Journal), Randi Zuckerberg, sœur du fondateur et directrice, entre autres, du marketing de Facebook : « Nous cherchons la manière d'annoncer et de célébrer notre 500 millionième membre. Nous avons réalisé que nous n'avions jamais célébré les étapes que nous avons franchies par le passé avec nos utilisateurs ».

Les histoires des membres

agrandir la photo
Depuis des années Facebook collecte auprès de ses utilisateurs leurs histoires sur le réseau social. Le tout au travers d'un court texte de 420 caractères. Les anecdotes récoltées n'ont jamais été publiées. Facebook s'apprête pour l'occasion à dévoiler certaines d'entres elles. Près de deux cents auraient déjà été sélectionnées. L'une d'elle raconte par exemple comment un groupe de gens se sont unis sur le site pour sauver un vieux théâtre dans le Kentucky.
Ces histoires seront classées, selon All Things Digital, par zone géographique ou en thèmes divers et variés : « catastrophes naturelles », « comment j'ai trouvé l'amour », etc.
En se dépêchant, les retardataires peuvent raconter leur histoire dans l'espoir qu'elle soit retenue. Attention toutefois, ce faisant, ils s'engagent à perdre tous leurs droits sur leur récit. « En nous fournissant des informations telles que votre nom, votre histoire, votre situation, etc. vous donnez à Facebook un droit irrévocable, perpétuel, sans redevance (... ) pour l'utilisation, la reproduction, la création de travaux dérivés, etc. », indique le réseau social.
envoyer
par mail
imprimer
l'article
@01net sur
à lire aussi
SUR LES MÊMES THÈMES
C&A propose de « liker » ses vêtements dans un magazine
Tout sur l'ultra HD : 01netTV vous répond (vidéo)
Phone Apps #60 : Facebook dégaine son appli anti-Snapchat (vidéo)
Le patron de PayPal passe chez Facebook
Facebook lance son réseau publicitaire mobile
Facebook assure protéger votre vie privée pour mieux gagner votre confiance
Cloud : Apple est le bon élève vert, Twitter et Amazon portent le bonnet d’âne
Pour John Carmack, Facebook a ce qu’il faut pour développer la réalité virtuelle
Drones Facebook contre ballons Google : la bataille de l'Internet du ciel (Vidéo)
Facebook rachèterait un fabricant de drones pré-orbitaux
WhatsApp racheté par Facebook : ce qu'il faut savoir
Les 5 raisons pour lesquelles WhatsApp vaut bien 19 milliards de dollars
Ironie du sort : en 2009, Facebook a refusé d’embaucher le cofondateur de WhatsApp
Mark Zuckerberg : « WhatsApp va dépasser la barre du milliard d'utilisateurs »
Phone Apps #39 : Paper, Flappy Birds, Swiftkey Note
Bosch prend enfin Internet au sérieux
Twitter, ou l’oiseau qui veut se faire aussi gros que Facebook ?
Les bastions informatiques, boulets ruineux de la modernisation de l’entreprise
Gap recrute sur Facebook
Le lobby politique de Mark Zuckerberg perd quelques amis