En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.FERMER  x
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.FERMER  x
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Actualité informatique
Test comparatif matériel informatique
Jeux vidéo
Astuces informatique
Vidéo
Télécharger
Services en ligne
Forum informatique
01Business
Applis, logiciels
Produits
Télécoms
Sécurité
Culture, médias
Politique, droits
Technos
Buzz, société
Jeux
Science, recherche

Nokia propose le guidage GPS vocal gratuit dans ses smartphones

Le constructeur a pris de court ses concurrents, notamment Google, en annonçant ce matin la mise à disposition gratuite d’un logiciel de guidage vocal pour ses téléphones mobiles.

laisser un avis
Ovi Cartes – c'est le nom logiquement choisi pour la version française de ce qui s'appelle Ovi Maps ailleurs dans le monde – transforme de fait un mobile Nokia en GPS classique. Des accessoires de fixation pour véhicule seront d'ailleurs disponibles à l'achat pour une sélection de modèles. Le logiciel, à télécharger dès maintenant sur son PC à partir de Nokia.fr, puis à transférer sur son téléphone mobile, couvre pas moins de 74 pays en mode de guidage vocal, avec pour dix pays les informations liées au trafic routier. La France est, bien entendu, concernée par ces fonctions, et un accord a même été passé avec les Guides Michelin et Lonely Planet pour enrichir le service.
Nokia Ovi Cartes
Nokia Ovi Cartes
Les utilisateurs de Nokia viennent de gagner un GPS gratuit.
agrandir la photo
Au-delà du guidage routier, Ovi Cartes offre un mode piéton (la différence se situe notamment au niveau des sens interdits, qui ne le sont évidemment plus) pour 100 villes dans le monde et fait également office d'avertisseur de radars dans les pays où cette fonction n'est pas prohibée. Nokia s'appuie sur le fournisseur de cartes Navteq, qu'il avait acheté en juillet 2008 et qui lui permettait déjà d'offrir sur ses mobiles des cartes pour une simple consultation et donc sans guidage, à la façon de Google Maps.

La carte réside déjà dans le mobile

La différence avec Google Maps ne s'arrête pas là. Ovi Cartes s'appuie, en effet, sur une cartographie résidant entièrement dans le téléphone, si bien qu'il est tout à fait possible de se faire guider sans consommer le moindre kilooctet sur la liaison 3G (ou Edge) de l'opérateur et par conséquent sans surcoût pour ceux qui ne disposent que d'un forfait voix. Pourvu, toutefois, qu'ils ne fassent pas appel aux informations devannt être actualisées en permanence, comme l'information trafic.
De la même façon, la fonction a-GPS des puces GPS intégrées aux smartphones ne sera pas mise à profit dans ce mode autonome, ce qui se traduira par un fix (temps de mise à jour de la position par rapport aux satellites) un peu plus long. Et, pour les utilisateurs bénéficiant d'un forfait incluant les données, Nokia souligne que le volume d'informations à faire transiter par la liaison mobile est dix fois inférieur à celui exigé par Google Maps, ce qui est crédible, dans la mesure où la cartographie de Google est téléchargée en fonction des besoins, contrairement à celle d'Ovi Cartes.

Pour un nombre limité de smartphones

En pratique, tous les Nokia équipés d'une puce GPS ne seront pas pris en charge. On recense, pour le moment, dix modèles compatibles : le N97 Mini, le 5800 XpressMusic, le 5800 Navigation Edition, le E52, le E55, le E72, le 5230, le 6710 Navigator, le 6730 et le X6. Aussi bien, on remarque l'absence du N97, qui sera toutefois compatible avec Ovi Cartes d'ici peu, selon un porte-parole de Nokia France, ainsi que celle de modèles plus anciens mais relativement populaires tels que le N95 ou le E71, pour lesquels le transfert d'Ovi Cartes est seulement envisagé.

Plus rapide que Google

Au plan stratégique, Nokia fait ici le pari que l'écosystème qu'il entend créer autour d'Ovi Cartes, en y ajoutant éventuellement de la publicité simple ou en ouvrant cette plate-forme à des fournisseurs de services géolocalisés, engendrera plus de profits que la simple vente de logiciels de guidage. Rappelons, en effet, que le guidage était déjà disponible sur les cartes de Nokia, moyennant un abonnement. Tout espoir de recettes directes est donc abandonné. Par ailleurs, le groupe finlandais coupe, du moins en Europe, l'herbe sous le pied de Google qui, on s'en souvient, a annoncé avec Google Maps Navigation un service identique et tout aussi gratuit, intégré à la version 2 d'Android, son système d'exploitation pour smartphones. Annonce restée lettre morte sur le Vieux Continent, où aucune date de lancement n'a, de plus, été avancée. Quant à la question de savoir si Ovi Cartes est susceptible d'être étendu à d'autres mobiles que ceux de Nokia, la société n'a pas apporté de réponse.
envoyer
par mail
imprimer
l'article
@01net sur
à lire aussi
SUR LES MÊMES THÈMES
La Cnil encadre le traçage des clients en magasin
Les 3 choses à savoir sur la géolocalisation « in store »
Test du Nokia Lumia 630 : le double SIM à moins de 200 euros (vidéo)
iBeacon : Attention de ne pas laisser le loup entrer dans la bergerie !
Nokia Lumia 930 et 635 : découvrez-les en avant-première (vidéo)
Apple, la version de Plans dans iOS 8 pourrait rivaliser avec Google Maps
Atos partenaire de Nokia dans la voiture connectée
[MWC 2014] bracelets et porte-clefs : la folie des objets connectés
[MWC2014] Nokia lance ses smartphones "X" sous Android à bas prix
Test du Nokia Lumia 1320 : un smartphone à grand écran et petit prix
Géolocalisation: les députés votent le projet de loi, modifiant le texte du Sénat
Géolocalisation: la CNIL demande des modifications sur le projet de loi
Qu'attendre du Mobile World Congress de Barcelone cette année ?
Géolocalisation: l'Assemblée nationale modifie la loi votée par le Sénat
Avant le rachat par Microsoft, Nokia voit chuter ses ventes de mobiles
Géolocalisation : le projet de loi voté et amendé par le Sénat
Géolocalisation: le projet de loi inquiète, en visant tout objet connecté
Pour avoir refusé de coopérer, quatre entreprises épinglées par la Cnil
Zapping Techno 7/10 : retour sur Juillet 2013