En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.FERMER  x
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.FERMER  x
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Actualité informatique
Test comparatif matériel informatique
Jeux vidéo
Astuces informatique
Vidéo
Télécharger
Services en ligne
Forum informatique
01Business
Applis, logiciels
Produits
Télécoms
Sécurité
Culture, médias
Politique, droits
Technos
Buzz, société
Jeux
Science, recherche

Les radars de feu rouge envoient leurs premiers flashs

Vendredi 3 juillet, à Lyon, le premier radar de franchissement de feu rouge est entré officiellement en service. Deux autres suivront dans la semaine.

laisser un avis
Le premier détecteur automatique de franchissement d'un feu rouge a été mis en service à Lyon ce vendredi 3 juillet. Les ministères de l'Ecologie, des Transports et la déléguée interministérielle à la Sécurité routière, Michèle Merli, en ont fait l'annonce officielle. Installé au carrefour de la rue Marc-Bloch et de l'avenue Jean-Jaurès dans le 7e arrondissement de Lyon, ce radar flashait les automobilistes « à blanc » depuis plusieurs semaines. Il est désormais totalement opérationnel.
Deux points de contrôle de part et d\'autre du feu
agrandir la photo
La détection s'effectue en deux temps, grâce à des capteurs situés sous la chaussée de part et d'autre de la ligne de franchissement. Une première photo est prise lorsqu'un véhicule s'engage dans la zone en amont du feu rouge, puis une seconde s'il dépasse la ligne de niveau. Comme pour les radars de vitesse, les données sont directement transmises au Centre automatisé de constatation des infractions routières (Cacir).

135 euros d'amende et un retrait de 4 points

Les contrevenants encourent 135 euros d'amende et un retrait de 4 points sur le permis de conduire. Ils ont la possibilité de contester l'infraction en renvoyant un formulaire. Par exemple s'ils ont franchi le feu rouge pour laisser passer un véhicule prioritaire, en espérant que les photos puissent en témoigner.
Demain mardi 7 juillet, un radar du même type sera mis en service au Vésinet (Yvelines) puis un troisième à Bordeaux, le 10 juillet. Ce sera le début d'une longue série puisque le Gouvernement espère activer 150 radars de feu rouge en France d'ici à la fin de l'année.
envoyer
par mail
imprimer
l'article
@01net sur
à lire aussi
SUR LES MÊMES THÈMES
Les avertisseurs de radars bientôt inopérants ?
Radars de tronçon : la nouvelle génération de mouchards bientôt sur les routes
Aux Etats-Unis, les SMS au volant tuent plus de jeunes que l'alcool
30 % des piétons traversent les rues en envoyant des SMS
Le décret sur les avertisseurs de radars bientôt annulé ?
Avertisseurs de radars : un marché de dupes ?
Avertisseurs : ils ne diront plus jamais radar
Permis à points, sécurité routière : changement de cap ?
Les Etats-Unis font parler 3 000 voitures pour éviter les accidents
Les avertisseurs de radars ne signaleront plus que les dangers
Les avertisseurs de radars ne signaleront plus que les dangers
Tout ce que vous devez savoir sur les radars cet été
La guerre des radars sur Internet
Radars : entre pagaille et contestation
Des radars « pédagogiques » pour remplacer les avertisseurs
La carte des radars fixes déjà retirée du site de la Sécurité routière
Le téléphone au volant plus sévèrement sanctionné
Mobile au volant : ce que dit le Code de la route
TomTom aide la police néerlandaise à placer ses radars