En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.FERMER  x
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.FERMER  x
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Actualité informatique
Test comparatif matériel informatique
Jeux vidéo
Astuces informatique
Vidéo
Télécharger
Services en ligne
Forum informatique
01Business
Applis, logiciels
Produits
Télécoms
Sécurité
Culture, médias
Politique, droits
Technos
Buzz, société
Jeux
Science, recherche

Fabriquer ses timbres à domicile, c'est possible

La Poste lance un service d'affranchissement en ligne permettant d'imprimer directement ses timbres chez soi à l'unité ou en planche.

laisser un avis
Faire la queue au bureau de poste pour affranchir une simple lettre appartiendra bientôt au passé. Depuis ce jeudi 5 février, les internautes peuvent concevoir et imprimer eux-mêmes leurs timbres quelle que soit la destination de leur missive ou son poids (jusqu'à 2 kilos). La Poste vient d'ouvrir son service d'affranchissement en ligne à destination des particuliers et des TPE (très petites entreprises).
Ce n'est pas la première incursion du service public sur ce terrain. Depuis l'année dernière, les internautes ont la possibilité de personnaliser des timbres avec le visuel de leur choix, mais sans impression à domicile.
Montimbrenligne permet d'imprimer des timbres à l'unité ou des plaquettes entières à partir de n'importe quelle imprimante couleur ou noir et blanc, directement sur les enveloppes ou sur des étiquettes autocollantes. L'expéditeur a le choix du visuel qu'il souhaite faire figurer sur sa vignette parmi une sélection de 200 images classées selon onze thèmes (animaux, insolite, nature, etc.).
En cas d'événement particulier (anniversaire, invitation, naissance, déménagement, etc.), on pourra piocher dans la catégorie correspondante. Il reste ensuite à indiquer la destination de la lettre, son poids et le support (lettre ou planche) sur lequel on souhaite imprimer ses timbres.

Un tag pour éviter la contrefaçon

Le paiement se fait par carte bancaire pour les sommes supérieures à 5 euros. Pour les montants inférieurs, l'internaute doit ouvrir un compte qu'il créditera. Les tarifs sont identiques à ceux du commerce (bureaux de poste ou buralistes), mais pas leur durée de vie. Entre l'achat en ligne et l'expédition, ces petites vignettes dentelées ne sont valables que deux mois.
Physiquement, ces timbres faits maison ressemblent en tous points à ceux fabriqués par l'imprimerie Phil@poste, à ceci près qu'ils comportent un tag 2D, sorte de code-barres à deux dimensions. Cet identifiant unique est destiné à repérer toute tentative de fraude.
' Il n'est pas possible d'utiliser la photocopie d'un timbre dûment acheté en ligne pour de futures expéditions ', insiste un porte-parole de la Poste. Les éléments contenus dans le tag sont gardés en mémoire par les machines de tri. Tout passage d'un timbre avec le même identifiant serait immanquablement repéré.
Le tag garantit également les utilisateurs contre d'éventuels ratés. ' Lors du processus d'achat nous demandons aux internautes de confirmer que le timbre a bel et bien été imprimé. L'activation du tag n'est faite qu'à ce moment là. Cela permet de s'assurer que le compte de l'utilisateur n'a pas été débité sans que celui-ci ait pu obtenir son affranchissement ', explique La Poste. En tout, l'opération d'impression depuis Montimbrenligne ne dure que quelques minutes. Le plus long restera de se déplacer... vers la boîte aux lettres la plus proche.
envoyer
par mail
imprimer
l'article
@01net sur
à lire aussi
SUR LES MÊMES THÈMES
Les appareils connectés plombent la facture d’électricité
Loi Hamon : dix mesures pour mettre votre site marchand en conformité
E-commerce : ce que va changer la loi consommation
La box Wiser permet de piloter sa maison avec sa tablette
Douze députés veulent éradiquer l’IP Tracking
Baromètre Hadopi : les usages illicites progressent légèrement
En France, le marché publicitaire croît de 4% grâce au numérique
Comment maîtriser la dépense énergétique des PC
Sony réduit ses objectifs de ventes de produits grand public
Projet de loi Consommation : les associations sont satisfaites
Le projet de loi Consommation se penche aussi sur les droits du cyberclient
Mobiles : les plaintes d'utilisateurs en hausse de 21 % en 2012
Les écrans mobiles boostent la consommation de télé en ligne
La norme Afnor sur les avis en ligne de consommateurs, bientôt publiée
En 2013, l’UFC-Que choisir veut agir « directement sur les marchés »
Des centaines d'iPad installés dans les aéroports new-yorkais
Clauses abusives : le gouvernement monte au créneau
Téléphone mobile : UFC-Que Choisir dénonce l'imposture des assurances (MAJ)
L'enquête du FBI sur les fuites autour de Stuxnet menace libertés et transparence
Plaidoyer pour un renouveau du numérique en France