Passer au contenu

Test du BlackBerry KEYone Black Edition : faut-il craquer pour cette version plus musclée? 

Raphaël GRABLY
Raphaël GRABLY | Journaliste

Inspiré du modèle sorti cet été, le BlackBerry KEYone Black Edition bénéficie de davantage de mémoire vive, d’une plus grosse capacité de stockage et toujours… d’un clavier physique efficace.

L'avis de 01net.com

Blackberry KEYone Black Edition

Les plus

  • + Clavier physique toujours pertinent
  • + Autonomie
  • + Qualité d'affichage

Les moins

  • - Rapport qualité-prix

Performances

3.5 / 5

Autonomie & charge

4.5 / 5

Affichage

4 / 5

Photo & vidéo

3.5 / 5

Appréciation générale

3.5 / 5

Note de la rédaction

Note publiée le 13/11/2017

Présenté à l’occasion de l’IFA de Berlin, le BlackBerry KEYone Black Edition arrive quelques mois après le premier KEYone. Hormis la différence de coloris, il se distingue par ses 4 Go de mémoire vive et 64 Go de stockage, contre 3 Go et 32 Go pour le premier KEYone. Il reprend le même processeur Snapdragon 625, le même écran de 4,5 pouces et, bien sûr, le même clavier physique. Il est vendu 650 euros, contre 600 euros pour la version précédente.

Ce test s’appuie sur les différences entre le BlackBerry KEYone Black Edition et le BlackBerry KEYone. La majorité des caractéristiques techniques étant partagées par les deux modèles, nous vous renvoyons vers le test de ce dernier pour obtenir davantage d’informations sur notre ressenti, notamment concernant la prise en main, la qualité d’affichage, la puissance et la qualité photo. Pour chacun de ces points, les performances des deux appareils sont très proches, pour ne pas dire identiques.

Le BlackBerry KEYone Black Edition
01net.com – Raphael Grably – Le BlackBerry KEYone Black Edition

Toujours massif, plus élégant

Plutôt massif, le KEYone ne s’était pas distingué par ses subtilités esthétiques. Le passage à une version noire à l’avantage d’apporter une touche – et une touche seulement – d’élégance. A l’arrière, seuls la partie supérieure et le logo de la marque sont impactés par ce changement de coloris. En façade, la bande de métal placée au-dessus de l’écran passe également au noir, ce qui permet de rendre les capteurs plus discrets. Une évolution qui concerne également les tranches (anciennement silver) de l’appareil.

La première différence d’ordre technique se situe au niveau de la mémoire vive, qui passe de 3 Go à 4 Go. Si cela permet au smartphone de mieux gérer l’accumulation d’applications ouvertes, cette augmentation ne fait pas de la Black Edition une bombe de puissance. En jeu et en benchmarks, les performances évoluent peu. Ce nouveau KEYone permet de jouer à tous les jeux, en renonçant à une partie des détails graphiques pour les titres les plus gourmands en ressources graphiques. La puissance était légèrement insuffisante pour un smartphone vendu 600 euros, elle l’est d’autant plus pour un appareil vendu 650 euros.

Le BlackBerry KEYone Black Edition
01net.com – Raphael Grably – Le BlackBerry KEYone Black Edition

Autonomie en légère baisse

En passant de 32 Go à 64 Go de stockage, le KEYone passe de 18 à 50 Go disponibles après installation de l’OS. Une différence non négligeable, qui permet de mieux profiter des options de synchronisation des applications de streaming musical ou des téléchargements permis par certaines applications de vidéo à la demande. Précisons que dans les deux cas, la capacité de stockage peut être étendue grâce à une carte microSD.

Afin de mesurer un éventuel impact de ces modifications techniques sur l’autonomie, nous avons soumis le KEYone Black Edition à un test d’autonomie polyvalente, qui mesure l’endurance du smartphone face aux usages les plus communs. L’appareil a perdu une heure trente d’autonomie avec 12h32 contre 13h59 pour son prédécesseur. Une différence importante, mais insuffisante pour inquiéter les utilisateurs résolus à recharger leur mobile chaque soir. Cette nouvelle édition passera la journée sans sourciller.