P2P : un même traitement pour tous