Passer au contenu

Twitter a utilisé « par mégarde » des données privées à des fins publicitaires

Les e-mails et numéros de téléphone fournis pour améliorer la sécurité ont été mis en correspondance avec les listings marketing de certains annonceurs. Une pratique illégale qui a permis de mieux cibler certaines campagnes publicitaires.

Faute avouée à moitié pardonnée. C’est certainement ce qu’espère Twitter en communiquant ce 8 octobre une erreur faite en matière de gestion des données personnelles de ses utilisateurs. Le réseau social estime avoir utilisé « par mégarde » des adresses e-mail et des numéros de téléphone fournis dans le cadre de l’identification à deux facteurs.

« Lors du téléchargement d’une liste marketing par un annonceur, nous avons pu associer des utilisateurs de Twitter à cette liste, en nous basant sur l’adresse e-mail ou le numéro de téléphone fournis par les utilisateurs », explique Twitter. Les annonceurs disposent en effet de leurs propres listes de diffusion avec des coordonnées rassemblées par leur soin. Mettre en correspondance leurs informations et celles de Twitter permet donc de cibler encore plus précisément les campagnes de publicité.

Facebook accusé de la même chose

Twitter affirme avoir résolu le problème depuis le 17 septembre, mais malgré ce délai, la société est incapable de fournir le nombre d’utilisateurs touchés par ce dysfonctionnement. Le réseau social veut toutefois les rassurer en expliquant qu’aucune donnée personnelle n’a été transmise à ses partenaires.

Si Twitter affirme avoir réalisé cela par mégarde, c’est parce qu’il est reproché la même chose à Facebook. D’après une plainte de la FTC (Commission fédérale du commerce américaine), la société de Mark Zuckerberg aurait procédé à cette utilisation illégale de manière complètement intentionnelle. Twitter ne veut certainement pas subir le même sort.

Sources : Twitter, Axios, FTC


Jean-Sébastien Zanchi