Trois mois de prison ferme pour des fuites sur Windows 8

Mis à jour le
Trois mois de prison ferme pour des fuites sur Windows 8
 

Le crime ne paie pas, le buzz non plus. Pour avoir donné à un blogueur français des informations sur Windows 8 avant son lancement, Alex Kibkalo a été condamné à 3 mois de prison fermes.

Votre opinion

Postez un commentaire