Sportal se sauve d'une mauvaise passe

Sportal a du mal à passer la ligne d'arrivée du seuil de rentabilité. Ses actionnaires lui donnent 8 millions d'euros et quatre mois supplémentaires pour faire ses preuves... ou trouver un acquéreur.