Passer au contenu

Sopra s’engage dans les services e-business

Contrainte de recentrer son offre, la SSII accélère sa stratégie de croissance externe. Avec sa nouvelle filiale Orga Consultants, Sopra renforce son expertise conseil métier. La SSII y ajoute des prestations d’hébergement de solutions e-business à l’aide de partenariats.

Depuis qu’elle a décidé d’attaquer le marché e-business, la SSII Sopra s’est empressée de réajuster son offre de services aux infrastructures et aux applications Web. Elle a tout d’abord renforcé son pôle conseil en acquérant le cabinet Orgaconseil, spécialiste du conseil métier et en architecture de systèmes d’information, qui apporte cent quatre-vingts consultants. ‘ Renommée Orga Consultants, cette nouvelle filiale à 100 % de Sopra va nous aider à structurer nos pôles métier et nos centres de compétences en matière de gestion de la relation client, d’optimisation de la chaîne logistique, de commerce électronique, de marketing et, enfin, de gestion de ressources humaines ‘, précise Alain Prudhomme, directeur de l’offre de services chez Sopra. Le pôle conseil de Sopra, qui représentera environ 10 % du chiffre d’affaires cette année, comprend à ce jour trois cents consultants. ‘ Nous prévoyons environ cinq cents consultants pour 2001 ‘, ajoute Alain Prudhomme, qui souhaite offrir une palette de services allant du conseil en stratégie et en organisation à la maintenance, en passant par l’intégration de systèmes. Et ce au moment où les grands projets e-business – notamment dans le domaine bancaire (marché principal de Sopra, qui représente 27 % de son CA en 1999) – sont en hausse. Selon le cabinet PAC, le marché français des services e-business serait estimé à près de 50 milliards de francs dans trois ans. Y sont inclus les prestations d’hébergement, d’infogérance, d’intégration, d’assistance et autres services en technologies de l’information, graphiques et multimédias. Parmi les cinq premiers dominant ce secteur en 1999, figurent en termes de chiffre d’affaires IBM Global Services, Atos, France Télécom, Fi System et Cap Gemini. Sopra, même s’il poursuit sa stratégie de croissance externe, n’est pas face à de petits concurrents !
Parallèlement, la SSII a lancé son activité d’hébergement de solutions e-business, à l’aide de partenariats. ‘ Nos solutions bancaires, en ressources humaines et en immobilier commencent à être demandées par nos clients sous d’autres formes, comme l’hébergement. Sopra a l’intention d’étendre cette formule aux autres métiers, dont l’externalisation du métier lui-même, comme la direction des ressources humaines ou la maintenance du système d’information ‘, explique Patrick Gouffran, de la division de l’offre de Sopra. Egalement éditeur de progiciels EAI (Enterprise Application Integration) permettant le transfert sécurisé de données, Sopra adapte son offre aux technologies du Web. Et elle recherche des partenaires pour concevoir et distribuer ses solutions dédiées principalement au monde bancaire et industriel. La SSII se fixe pour objectif de doubler son chiffre d’affaires en 2001 (soit 4 milliards de francs) avec plus de 25 % à l’international. ‘ Nous ambitionnons d’atteindre dans quelques années les 8 milliards de francs. Et ce grâce à d’importants partenariats anglo-saxons. Nous souhaitons croître sur le marché international, et procéder à des acquisitions en matière d’intégration de systèmes, en Espagne, Italie, Grande-Bretagne et Allemagne ‘, conclut Alain Prudhomme.


Clarisse Burger