Modifiée dans le cadre du plan de relance de l’industrie automobile, la prime à la conversion de 5000 euros va revenir à des conditions d’attribution plus exigeantes.