Pour informer le manager, les technologies ne suffisent pas