Facebook se plaint que l’UE soit trop curieuse envers ses employés. L’Union mène une enquête sur la société américaine sur ses pratiques potentiellement anti-concurrentielles.