(Mise à jour) Contrefaçon de licences : Microsoft porte l'affaire en cassation

Deux prévenus ont écopé en appel de deux ans de prison chacun, avec quatre à six mois ferme. Ils revendaient des produits Microsoft munis de faux certificats d'authenticité.