(Mise à jour) AOL condamné à l'illimité

Le verdict est tombé : AOL doit supprimer les timers et les modulateurs de sessions mis en place dans le cadre de son forfait illimité. Le fournisseur est également condamné à verser 250 000 francs de dommages et intérêts au plaignant, l'association UFC-Que Choisir.

Inscrivez-vous à la Newsletter Actualités

Newsletter Actualités

A voir aussi

Contenus sponsorisés

Votre opinion

Postez un commentaire