Licenciés pour consultation de sites X

Orange, l'opérateur britannique de téléphonie mobile, a annoncé vendredi le licenciement de certains salariés accusés d'avoir téléchargé, depuis leurs postes de travail, des documents " inopportuns ", pour ne pas dire pornographiques.

Votre opinion

Postez un commentaire