Les prédateurs sont de retour

C'est la saison des OPA : les cours de Bourse sont bas, le loyer de l'argent est raisonnable, et les groupes américains cherchent des relais de croissance en Europe. Reste à faire son choix.