Les pirates du numérique au cachot

Dix mois avec sursis à Lille, six mois fermes à Paris, les peines de prison pour les internautes revendant les films, albums et autres jeux téléchargés se durcissent.