Les nanotubes d'IBM sont prêts pour le calcul

Les chercheurs d'IBM ont réussi à coder une fonction logique dans un agrégat de nanotubes de carbone. Cette avancée technologique ouvre la voie aux processeurs en carbone, alternative au silicium dont les limites seraient atteintes d'ici à 10 ou 20 ans.

Votre opinion

Postez un commentaire