Les récentes déclarations de Robert Kotick sur les prix de ses jeux mettent le feu au Net.