Le plagiat dont est accusé le fondateur de Facebook reste à prouver

Le plagiat dont est accusé le fondateur de Facebook reste à prouver
 

Un tribunal fédéral demande aux créateurs de ConnectU, qui accusent Mark Zuckerberg d'avoir volé leur concept, d'en apporter la preuve.

Votre opinion

Postez un commentaire

2 opinions
  • lomsha
    lomsha     

    Il faut dire que légalement il n'y aura probablement pas d'issue à cette affaire étant donné que le plagiat dont les plaignants parlent est difficilement prouvable; mais moralement si les faits sont véridiques alors le créateur de facebook a été vraiment odieux vis-à-vis de ses ex-camarades, c'est une chose qui arrive très souvent sur les campus américains lors des projets de fin d'études et tout, ce qui prouve que quand on a une idéee pareille mieux vaut la garder secrète le plus possible.

  • Traroth2
    Traroth2     

    Si on comprend bien, Facebook est accusé d'avoir plagié une idée ? Je ne savais pas que les lois sur la propriété intellectuelle permettaient de protéger des *idées* ! Les brevets permettent de protéger des procédés, le droit d'auteur et le copyright permettent de protéger les oeuvres de l'esprit, mais les idées sont supposées être communes à tout le monde. Ca veut dire que si quelqu'un a eu une idée, on va interdire aux autres gens d'avoir la même ? Si c'est vraiment en ces termes qu'est énoncée l'accusation, c'est une dérive extrêmement grave !
    Et ça n'est pas première aux Etats-Unis, où des décisions de justice ont offert des protections analogues aux brevets à des secrets industriels, alors que le coeur de la notion de brevet est justement la divulgation (échange divulgation contre monopole limité dans le temps).

Votre réponse
Postez un commentaire