L'e-business, nouveau mal français ?

L'attitude des entreprises françaises vis-à-vis du commerce électronique oscille entre prudence et engagement.

Votre opinion

Postez un commentaire