L'avis du labo : USB, un sacré binz