Lastminute attaque en justice deux ex-salariés

Lastminute-Degriftour assigne deux anciens salariés au tribunal de grande instance et leur demande 150 000 francs de dommages-intérêts. Le voyagiste en ligne leur reproche d'avoir orchestré une campagne de dénigrement à son encontre.