La radio et la presse séduisent les dot-com

Le marché publicitaire de ce début d'année démarre lentement : le total des dépenses publicitaires sur les deux premiers mois de l'année reste quasi stable (-1 %) par rapport au cumul janvier-février 2000