La censure chinoise inquiète de plus en plus le patron de Google

Mis à jour le
La censure chinoise inquiète de plus en plus le patron de Google
 

À Hong Kong, Eric Schmidt a fait savoir ce qu’il pense de la nouvelle loi chinoise qui condamne à trois ans de prison les auteurs de « calomnies » et de « fausses informations ». Il s’inquiète de l’aggravation de la censure en Chine.