La censure chinoise inquiète de plus en plus le patron de Google

Mis à jour le
La censure chinoise inquiète de plus en plus le patron de Google
 

À Hong Kong, Eric Schmidt a fait savoir ce qu’il pense de la nouvelle loi chinoise qui condamne à trois ans de prison les auteurs de « calomnies » et de « fausses informations ». Il s’inquiète de l’aggravation de la censure en Chine.

Inscrivez-vous à la Newsletter Actualités

Newsletter Actualités

A voir aussi

Contenus sponsorisés

Votre opinion

Postez un commentaire

2 opinions
  • Cool Raoul
    Cool Raoul     

    Mettre Google et le gouvernement chinois sur le même plan fallait oser!

    Je ne pense pas qu'Eric Schmidt ait le pouvoir d'envoyer quiconque croupir 3 ans en prison pour avoir écrit quelque chose qui ne lui plait pas.

  • Haricophile
    Haricophile     

    Le patron de Google s'émeut que le gouvernement chinois surveille les internautes ! Quel comportement inadmissible de la part des chinois ! Vraiment !

    C'est l'hôpital qui se fout de la charité.

Votre réponse
Postez un commentaire