Facebook.jpg
 

Le géant des réseaux sociaux profite d'Onavo, un VPN gratuit racheté il y a quelques années, pour siphonner et analyser le trafic de ses utilisateurs. Et en apprendre beaucoup sur ses concurrents au passage.

Rédacteur en chef

Votre opinion

Postez un commentaire