La justice néo-zélandaise estime que l'extradition du fondateur de MegaUpload vers les Etats-Unis serait légitime. Mais ce dernier peut encore faire appel.