Mark Zuckerberg
 

Quelques heures après que Twitter a pris la décision de condamner des tweets haineux ou mensongers de Donald Trump, Mark Zuckerberg a fait savoir que Facebook ne censurera pas les propos du président américain. Des cadres du réseau social s'opposent à leur patron.  

Votre opinion

Postez un commentaire