Eric Schmidt : coucou, le revoilà

De Novell à Google, ou de l'art de savoir rebondir...

Votre opinion

Postez un commentaire