En attendant les sanctions... si elles tombent

Microsoft, reconnu coupable d'avoir violé la loi antitrust américaine, fera appel de la décision. L'effet est surtout psychologique, les sanctions ne seront pas applicables avant deux ans.

Votre opinion

Postez un commentaire