Dix-huit mois de prison pour un créateur de virus

La justice a été clémente à l'égard de l'auteur d'une variante de Blaster. Il écope de dix-huit mois de prison ferme, alors qu'il risquait jusqu'à dix ans d'emprisonnement.