D'ici 3 ans, la moitié de la législation sera renouvelée