Deux relaxes et une amende pour ' peer to peer ' abusif