Cette faille dans les serveurs DNS aurait pu mettre le web à genoux
 

En exploitant une faille dans la résolution récursive des noms de domaine, il était possible de créer des attaques par déni  de service distribué avec un énorme facteur d’amplification, pouvant aller jusqu’à 1620.

Votre opinion

Postez un commentaire