Bill Gates plaide l'adoucissement des sanctions

Microsoft accepte de ne plus imposer Explorer et de laisser s'instaurer une concurrence au niveau des systèmes d'exploitation sur le marché des PC. Mais l'éditeur refuse l'éclatement de sa société en deux.

Votre opinion

Postez un commentaire