B to C : de la bulle à la crise ?