Il y a l'informatique des géants… et l'autre, celle des bidouilleurs, des inventeurs et des génies en devenir. Pour en faire partie, il vous faut une trentaine d'euros, un peu de patience et beaucoup d'imagination.