Ils censurent selon lui totalement les voix conservatrices. La veille, Twitter avait précisé pour la première fois sous l’un de ses tweets que ses propos sur le vote à distance pouvaient être « trompeurs ».