Applis sédentaires contre applis nomades