Affaires étrangères : l'export de système de surveillance reste libre

Mis à jour le
Affaires étrangères : l'export de système de surveillance reste libre
 

Interrogé par une députée, le ministère des affaires étrangères rappelle que les systèmes de surveillance électronique de communications sont libres à l'export.

Votre opinion

Postez un commentaire