200 000 francs pour une satire contre OneTel

Atteinte aux droits d'auteur et acte de dénigrement : tels sont les motifs de condamnation retenus par le tribunal de grande instance de Paris contre un internaute, auteur d'un site satirique sur OneTel.

Votre opinion

Postez un commentaire